NON au travail le dimanche

64% des salariés ne veulent pas travailler réguliérement le dimanche


Les résultats du sondage Ipsos le prouvent: la CFTC sort renforcée dans son combat pour le repos dominical.
La CFTC avait été pour le moins trés étonnée par le sondage réalisé par le Journal du Dimanche sur le travail dominical, dont les résultats sont pour le moins trés controversés, y compris par la rédaction du JDD.
Aussi, la CFTC a t-elle décidé de poser des questions sans ambiguité aux salariés, afin d'obtenir leur sentiment sur le travail du dimanche.
 
La CFTC a fait réaliser par Ipsos le sondage "Les Français et le travail le dimanche" par téléphone les 28 et 29 novembre 2008 auprès de 1008 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.

Voici les principaux enseignements du sondage :

1) Une très forte majorité de salariés ne veut pas travailler régulièrement le dimanche: 64%. Cette proportion monte à 68,1% en Ile de France.

2) Ce sont ceux qui ne sont pas encore, ou plus, dans la vie active qui sont, tout en restant minoritaires, les moins opposés au travail du dimanche.
Les 15-19 ans 35,7% se disant d’accord pour travailler le dimanche.
Les 60-69 ans sont 34,9% à se dire d’accord pour travailler le dimanche.

Alors que les 35-44 ans ne sont que 17,2%.

3) Politiquement, ce sont les partisans de Jean-Marie LE PEN qui sont le plus d’accord pour travailler régulièrement le dimanche. Ils ne sont plus que 26,7% chez les partisans de Nicolas SARKOZY.

4) 84% des français considèrent comme primordial ou important pour la vie familiale, associative, culturelle ou religieuse, que le dimanche reste le jour de repos commun à la plupart des salariés.
76,9% de ceux qui travaillent le dimanche, considèrent également comme primordial ou important, que le dimanche reste le jour de repos commun à la plupart des salariés.

5) 63% des français ne croient pas au volontariat pour travailler le dimanche.

Plus on est proche des postes de décideur dans l’entreprise, moins on y croit. 85,3% des cadres supérieurs pensent que les salariés n’auront pas la possibilité de refuser de travailler le dimanche si l’employeur leur demande.

 

sondage

rapport

diaporama powerpoint

 


 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site